Archive mensuelle de août 2009

Logement étudiant association Jeudi Noir

Un bâtiment vide de 1 800 m2 situé près de la Bastille à Paris a été réquisitionné par l’association Jeudi Noir. Le but de cette manœuvre est d’en faire une cité U afin de dénoncer le manque de logement étudiant.

Depuis 10 jours, une quinzaine de jeunes comportant étudiants et travailleurs précaires, se sont installés dans les 60 chambres existant dans ce bâtiment situé au 14 passage de la Bonne graine.

Manuel Domergue de l’association Jeudi Noir a tenu à préciser que ce bâtiment appartenait à la Poste qui été revendu à Adoma.

Par ailleurs, l’association Jeudi Noir a aussi fait la demande d’une signature d’un contrat d’occupation temporaire, en attendant le début d’éventuels travaux.

Selon les syndicats étudiants l’offre de logements aux étudiants reste insuffisante à quelques semaines de la rentrée.

Pour rappel,  moins de la moitié des constructions prévues (11 500 au lieu de 25 000) et deux tiers des réhabilitations (23 000 au lieu de 35 000) ont été réalisées. Un plan gouvernemental prévoit 5 000 constructions et 7 000 réhabilitations par an entre 2004 et 2014

Le courtier Cafpi défend les banques

Suite à de nombreuses observations la Banque centrale européenne (BCE) et la Banque de France estime qu’au mois de juillet 2009 le nombre de crédits notamment le crédit immobilier se sont  de plus en plus TARI. Cependant le courtier Cafpi n’est pas du même avis. Souhaitant défendre les banques, le courtier Cafpi n’hésite pas à rejeter la faute sur le dos des particuliers.

Par ailleurs, la BCE a relevé qu’il y avait distribution du crédit aux ménages dans la zone euro avec une croissance annuelle de +0,6% enregistrée au mois de juillet dernier. La Banque de France a fait le même constat avec des crédits à l’habitat (4,2 %, après 5,0 %) et des crédits de trésorerie (0,7 %, après 0,9 %).

Pour rappel, les banques viennent juste  faire leur mea-culpa auprès du Président de la République car elles se sont plus en mesure de tenir l’engagement pris de développer l’octroi du crédit de 3% sur l’ensemble de l’année 2009. Le courtier Cafpi dans sa quête à la défense des banques n’hésite pas à se faire entendre pour tordre le coup à ce qu’il considère comme une idée reçue des plus néfastes : les banques ne prêteraient plus.

Selon le courtier cafpi, se sont les emprunteurs qui sont fautifs car ils se sont laissé gagner par l’attentisme ambiant des crédits. Le courtier Cafpi va encore plus loin en disant que de nombreux dossiers déposés par les particuliers encore attirés par un crédit immobilier ne seraient pas assez bon pour mériter l’aval des banques.

Cependant, Cafpi octroie toutefois l’orientation des établissements bancaires vers le durcissement de leurs conditions d’octroi. La baisse de 10 % du taux de concrétisation (40 à 45 %) Jusqu’à la fin du 2ème trimestre 2009,  démontre un resserrement des critères des banques en répercutions de la crise des subprimes. Selon le courtier Cafpi depuis quelques mois maintenant on peut assister à un  retour aux normes habituelles de financement des banques.

Le home staging et la location immobilière

Le home staging vient des pays anglo-saxons et est aussi appelé home styling. Ce nouveau concept qui s’établi peu à peu dans le secteur de l’immobilier en France commence à charmer de nombreux de vendeurs. Relooker sa maison ou son appartement permet à de nombreux vendeurs de conclure une vente plus rapidement. Cependant, le home staging commence aussi à intéresser les propriétaires qui souhaitent louer leur logement.

La location en meublé impose de nombreuses contraintes, il n’est plus possible d’équiper son bien immobilier du stricte nécessaire lors de la location. Le bien immobilier nécessite un minimum de confort  pour le locataire. Désormais si le propriétaire souhaite louer son logement à une clientèle haut de gamme et réévaluer à la hausse son loyer, il devra avoir recours au home staging.

Néanmoins, Les professionnels privilégie d’abord le style et l’originalité alors que d’autres optent pour sur le confort et l’impression d’être à la maison.

Hausse des ventes logements et chute des permis de construire

Le mardi 18 aout dernier,  le ministère de l’Ecologie a annoncé que les ventes des logements neufs par les promoteurs ont augmenté de 29,6% au deuxième trimestre par rapport à 2008. Cependant entre mai et juillet le nombre de permis de construire a poursuivi sa chute. 

Le nombre de permis de construire a chuté de 32,3% entre avril et juin comparé à l’an dernier.

Entre avril et juin, le recul était de 32,3% comparé à la même période un an plus tôt.

Selon le secrétaire d’Etat au Logement Benoist Apparu, ces indicateurs démontrent une stabilisation du marché car le deuxième trimestre a été marqué par une augmentation du nombre de ventes conduisant à une réduction du stock de logements proposés à la vente.

Quant aux mises en chantier des logements neufs, le ministère de l’Ecologie a indiqué que les chiffres ne peuvent pas être divulgués faute de difficultés techniques.

Crédit immobilier BCE

Due à la crise financière, la Banque centrale européenne (BCE) avait adopté une nouvelle politique, celle de baisser taux de crédit immobilier. Après une reconstitution de leurs marges, plusieurs banques de la zone euro démontrent un certain assouplissement de leurs conditions d’octroi du crédit immobilier.Par ailleurs, la BCE a annoncé qu’il comptait maintenir son taux directeur à 1%,  repoussant un peu plus la probabilité d’une remontée.

Pour rappel, lorsque la crise financière avait débuté fin 2008, le taux de crédit immobilier des banques étaient à 41% puis le crédit immobilier a chuté à 28% après les trois premiers mois de l’année 2009. Désormais le taux du crédit immobilier semble s’établir à 22%. Ce qui devrait permettre aux particuliers souhaitant investir dans l’immobilier d’obtenir plus facilement un financement.

 

Plafonnement des niches fiscales

Selon les informations émises au Journal du Dimanche, les niches fiscales font débats à l’approche des débats budgétaires de l’automne sur la loi de Finance 2010. Suite au plafonnement que les niches fiscales ont subi l’an dernier, peu d’entre elles avaient été réduites, notamment les travaux réalisés sur les immeubles classés en loi Malraux. Cette année le plafonnement des niches fiscales concernera les abattements, les réductions impôts et les crédits impôts. 

Les députés UMP Gilles Carrez, rapporteur général du Budget, et Pierre Méhaignerie, président de la commission des Affaires sociales étudient plusieurs pistes afin de préserver les recettes de l’Etat.

La première piste que le ministre du Budget, Eric Woerth a conseillé afin de pouvoir réduire les recettes de l’Etat, est de baisser par 10% tous les taux de réduction. La seconde piste qui devrait permettre à réduire les recettes de l’Etat, est de faire le total des ristournes, pour ensuite appliquer une franchise.

Pour rappel, les dispositifs qui sont soumis à ce plafonnement global sont l’emploi d’un salarié à domicile, les réductions dispositifs Scellier, Malraux et des investissements outre-mer et le crédit d’impôt sur les intérêts d’emprunt lors de la souscription d’un crédit immobilier.

Prix immobiliers en juillet

Selon les dernières observations du site d’annonces immobilières De Particulier à Particulier (PAP), le marché immobilier aurait subi une stabilité de prix au mois de juillet 2009. Cependant, depuis le mois de juillet les prix immobiliers divergent entre baisse, hausse et stabilité.

Pour rappel, lors de sa dernière publication, la Fédération nationale des agents immobiliers notait une légère hausse des prix immobiliers anciens pendant ces 4 derniers mois. La FNAIM avait noté une hausse de +1,3% des prix des appartements, ainsi qu’une hausse des prix de l’immobilier ancien de +1,7% (+1,8% pour les appartements et +1,5% pour les maisons) et un recul de -0,4% des prix des maisons.

Cependant, pour le groupe De Particulier à Particulier la situation est loin d’être semblable  à la FNAIM. Le site d’annonces immobilières De Particulier à Particulier observe quant à lui un mouvement inverse avec une hausse de prix des maisons de +0,13% et une baisse des appartements de -0,51%.

Selon le PAP, durant les prochains mois, l’ajustement des prix des logements devrait se poursuivre et le prix des maisons pourrait se stabiliser.

Investissement FCPI et FPI

Il existe plusieurs moyens de défiscalisation immobilière, cependant un investissement dans un FCPI (fonds commun de placement dans l’innovation) et FPI  vous permet de défiscaliser immédiate de 25% des sommes investies avec un engagement plus court et des investissements financiers moins importants. De plus, les avantages fiscaux des FCPI et des FIP sont cumulables, le contribuable peut donc défiscaliser jusqu’à 6000 euros par an à condition d’investir 24 000 euros (12 000 euros en FCPI et 12 000 en FIP). 

L’investissement  FCPI et FPI peut se faire tout au long l’année et est applicable sur les impôts à payer de la même année, quelque soit la date d’investissement.

La réduction d’impôt obtenue en investissant dans un FCPI  et FPI est plafonnée à 3000 € par personne et à 6000 € par couple

Aide Logement étudiant

Actuellement de nombreux étudiants se retrouvent confronter à une pénurie de logement universitaire. Afin de venir en aide aux étudiants le  ministère de l’Enseignement supérieur a bien annoncé le déblocage de 620 millions d’euros dans le but de construire 40 000 nouveaux logements. 

Les ministères de l’Enseignement supérieur ont aussi signé un accord avec le ministère de la défense afin de permettre aux étudiants d’utiliser d’anciens bâtiments de l’armée pour les transformer en logements étudiant. D’ici quelques années, 6 000 étudiants pourront bénéficier de cette opération qui sera effectuée dans une quinzaine de villes. Par ailleurs, de nombreux particuliers proposent également de louer une de leur pièce inoccupée aux étudiants.

 

 

Le marché immobilier parisien à la hausse

Le marché immobilier parisien a connu une hausse pendant 3 mois consécutif.  En juin, le marché immobilier parisien a subi une légère hausse de + 0,52 %, malgré la baisse de 40% du volume des transactions en juin par rapport à mai.

Selon une observation le prix moyen du mètre carré parisien a augmenté de 32 euros à 6 151 euros par m². Suite à la hausse des prix immobilier parisien en avril, avec + 1 %, et de mai, avec + 0,75 %, les prix immobilier parisien ont augmenté de 2,2 % en trois mois soit  une remontée de 135 euros par mètre carré.

12



-MEUBLES - SALONS - LITERIE... |
coaching deco |
Le Blog : magiline construi... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | UN MONDE Dia EN COULEURS !
| F2 Cachan
| vivre autrement, dans l'air...